Bourses Expé 2017

récit d'expédition [lauréats BOURSES 2012]

Tsingy 2012

Exploration spéléologique à Madagascar

MADAGASCAR - septembre-octobre 2012

L'ÉQUIPE

 

Jean Claude Dobrilla

 

Laurent Martin

Notre expédition s’est déroulée du 21 septembre au 12 octobre.

Ce compte-rendu retrace toutes nos activités durant cette période.

 

Phase 1 –  Exploration dans l’Ankarana

Le 21 Septembre : départ de Paris

22/ 09 : Arrivée à Nosy- Be.

23/ 09 : Départ de Nosy Be, nous arrivons à Mahamasina vers 13 heures. Installation dans les bungalows de notre copain Aurélien.

24/ 09 : Départ tôt le matin pour aller au gouffre Gaby. Ce gouffre découvert l’année dernière grâce aux photos satellites Google est situé au milieu des Tsingy dans une zone particulièrement inaccessible. Nos porteurs habituels n’étant pas libres, nous partons avec une nouvelle équipe. Les nouveaux porteurs habitués à marcher sur les sentiers touristiques du parc souffrent dans les Tsingy. Vers 13 heures, nous nous arrêtons à la grotte de la halte. Ils sont cuits… !

Ils rentrent à Mahamasina avec des recommandations écrites pour Aurélien qui peuvent se résumer par « Envoyer demain matin nos porteurs habituels, plus expérimentés »

 

Étendue des tsingy

25/ 09  : A 9 heures, trois porteurs arrivent ; ce sont des bons… ! Après un parcours accidenté… nous atteignons l’entrée du gouffre vers 13 heures. Nos porteurs rentrent.

Après un bon repas, nous descendons dans le gouffre avec tout le matériel ; nous avons décidé de dormir au fond. Nous espérons trouver de l’eau en bas, ce qui éviterait des allers-retours inutiles des porteurs.

Nous nouons nos trois dernières cordes pour descendre le dernier puits, mais ‘’damned encore raté’’, il manque quelques mètres pour atteindre le fond. Nous décidons de remonter pour dormir en haut.

 

Jean-Claude observe les tsingy

26/ 09 : Nous équipons la première verticale avec de la cordelette Dyneema, ce qui nous permet de récupérer une corde de 25m supplémentaire. Le puits terminal profond de 62mètres est équipé avec trois cordes nouées bout à bout.

Il ne reste plus qu’à explorer en topographiant. A la base du puits, il y a un premier niveau avec une grande salle. Ensuite, un conduit très incliné encombré d’éboulis mène dans une belle galerie avec des plans d’eau à la cote – 144m. Départ  vers ce qui doit être l’amont. Arrêt devant un siphon 180m plus loin.

Retour pour aller vers l’aval. Les heures ont passé, il faudra revenir demain… !

27/ 09 : Nouvelle descente et progression vers l’aval jusqu’à un grand lac et un siphon à 553m de l’embranchement. Il y a le départ d’un petit couloir au dessus du siphon, mais il n’y a pas de courant d’air sensible à ce niveau. La cavité se développe sur 1280m.

28/ 09 : Retour vers Mahamasina en 6 heures.

 

Tête de lion

 

Descente dans le gouffre Gaby

 

 

Descente dans le gouffre Gaby, vue du fond du gouffre à moins 115 mètres

 

 

Phase 2 –  Explorations sur l’ïle de Nosy Hara

 

Vue sur Nosy Hara au large.

30/09 : Nous partons pour Diego Suarez, ses restos et ses jolies filles.

01/10 : Réunion au MNP et courses en ville. Le MNP nous fournit le 4×4  et le bateau, nous payons le carburant.

 

Repas chez l'habitante

 

02/10 : C’est le grand départ. Arrivés sur place, nous constatons que le vent (Varatraza) soulève une mer bien formée. Nous remettons la traversée au lendemain.

03/10 : Départ à 6 heures du mat. Les vagues sont encore hautes et le pilote doit louvoyer pour utiliser les vagues au maximum. Vers 8 heures, nous atteignons enfin la crique où nous devons camper. Le camp est rapidement installé et nous partons vers notre objectif. Le Madagascar National Parks a eu la bonne idée de tailler un étroit sentier qui part dans la direction où nous allons. Le sentier s’arrête au pied d’une petite barre de falaise. Au sommet, c’est un super spectacle qui nous attend… !  Tout autour, un paysage de tsingy formé de falaises et de lapiés,  s’étend sur 360°. A partir de ce point de vue, nous repérons des porches et des dolines ; il ne reste plus qu’à y aller… !  Nous explorons quelques grottes rapidement bouchées. En fin d’après-midi nous cherchons un raccourci au pifomètre, pour rentrer au camp, et ça marche… !

En cours de route, nous avons découvert une nouvelle cavité. A l’entrée, j’accroche un nid de guêpes, ce qui fait 6 piqûres de plus …aï…aï… ! Ce sera la grotte des guêpes féroces.

 

Point GPS

 

Passage étroit dans la grotte de la doline

 

Jean-Claude  dans la grotte des guêpes féroces.

 

Chargement solaire des frontales

04/10  : Exploration de la grotte des guêpes féroces. C’est un conduit bas et large, qui traverse  un éperon rocheux pour ressortir dans le canyon où nous étions hier. Nous rejoignons rapidement notre terminus de la veille. Nous continuons en taillant au sécateur la végétation dense. Notre but ; une vaste doline repérée sur Google Earth.  Après plusieurs changements de direction, nous atteignons enfin l’objectif.

La journée est bien avancée ; retour au camp.

 

Encore un gouffre  bouché au fond

 

Retour en barque de pêcheur

05/10  : Retour à la grande doline ; Plusieurs porches s’ouvrent dans la paroi Sud. Nous explorons quatre cavités rapidement comblées par des effondrements. Retour au camp et comme tous les soirs, baignade dans un cadre paradisiaque.

06/10 : Repos, farniente et baignade

07/10 : Vers 7 heures du matin, le bateau vient nous chercher. La mer est forte et nous sommes copieusement arrosés. A l’arrivée, une planche du bateau a bougé et l’eau entre abondamment dans la coque. A 8 heures, nous foulons à nouveau le sol de la grande île.

08/10 : Repos à Diego.

09/10 : Retour vers Nosy Be.

Jean-Claude s’arrête à l’Ankarana pour continuer la prospection et l’exploration des grottes jusqu’au 24 novembre.

 

 

Les Bourses Expé sont organisées par la société Expé, avec le soutien de :

SAS Expé-Spélémat, • www.expe.fr • Tél. 04 76 36 02 67 • e-mail : expe@expe.fr • mentions légales

Magasins à AUBERIVES-EN-ROYANS | CLERMONT-FERRAND | LYON | MARSEILLE | MONTPELLIER | NICE | PARIS | SAINT-ÉTIENNE